OpenSense

Le projet OpenSense II, financé par nano-tera.ch a pour but de d’intégrer les mesures de la qualité de l’air en provenance de sources mobiles et crowdsourcées hétérogènes, afin d’étudier les impacts sanitaires de l’exposition à la pollution de l’air et cartographier la qualité de l’air en zone urbaine en haute résolution. 

Durée : 2012-2016

Zone géographique : Lausanne et Zürich, Suisse

Objectifs scientifiques

Les capteurs de nouvelle génération fournissent des données sur la qualité de l’air à des résolutions spatiales et temporelles sans comparaison avec ce qu’il était possible de faire par le passé, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’étude de la qualité de l’air en ville et son impact sur la santé.

Cependant, en comparaison aux mesures traditionnelles de la qualité de l’air, très précises mais coûteuses, le potentiel d’utilisation de réseaux denses basés sur des capteurs bon marché est très peu exploité. 

Avec le projet OpenSense II, nous exploitons les résultats du projet Nano-Tera OpenSense particulièrement pour ce qui concerne : le suivi mobile de la pollution de l’air, les plateformes de capteurs et de communication, les méthodes d’étalonnage, la collecte et la visualisation des données des capteurs, la modélisation statistique, la reconnaissance d’activité et les recommandations sanitaires personnalisées. 

En ajoutant la dimension du crowdsourcing et en centrant l’analyse de données sur l’individu, nous étudierons la possibilité d’inciter les utilisateurs à effectuer des mesures physiques (localisation, déplacements, pollution) à l’aide d’outils de mesure qu’ils peuvent installer dans leur domicile ou leur véhicule personnel. 

Participants

Transports en commun à Zürich (tramways) et Lausanne (bus)

Capteurs

  • Capteurs de pollution de l’air pour les tramways : UFP (MiniDisc), O3, CO, NO2 
  • Capteurs de pollution de l’air pour les bus : UFP (Naneos Partector), CO (CT-A3CO), NO2 (KWJ SNL), CO2 (Telaire), Ozone (SGX)

Partenaires

  • Partenaires scientifiques : CHUV, EMPA, IST, ETH, EPFL
  • Partenaires financiers : Nano-tera.ch
  • Evaluation scientifique par SNSF, Suisse
  • Ressources

    Référent CASPA

    Jean-Paul Calbimonte
    Chercheur à l'Institut Informatique de Gestion de l'Université des Sciences Appliquées et des Arts de Suisse Romande (HES-SO)