OpenRadiation

OpenRadiation est un projet de science participative open source et open data de mesure par le public de la radioactivité dans l’environnement en utilisant un dosimètre connecté à un smartphone.

Le développement des smartphones comme assistants multi-usages géolocalisés s’est accompagné d’une offre pléthorique – traduisant des attentes sociétales fortes – d’applications autour de la santé et de l’environnement. Elles favorisent l’implication personnelle sur ces sujets en couplant une grande facilité d’usage et le caractère visible du suivi qu’elles permettent, autant pour l’individu que pour la communauté avec laquelle il souhaite partager ces résultats.

La mesure de la qualité environnementale fait partie des sujets d’intérêt (qualité de l’air, de l’air intérieur, des milieux…) et des développements ont été faits (y compris par l’IRSN qui a mis à disposition une application pour l’accès aux résultats de son réseau Téléray) pour des applications rendant accessibles les données établies par les acteurs publics.

Mais ces applications permettent d’aller plus loin dès lors qu’elles peuvent être couplées à des dispositifs de mesure : celui qui se renseigne peut devenir contributeur. Ceci a d’ailleurs été observé après l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima qui a conduit à une génération spontanée d‘applications grand public pour réaliser des mesures géolocalisées de la radioactivité sur le terrain. Ce phénomène met en évidence la volonté qui anime les citoyens d’évaluer par eux-mêmes le risque auquel ils sont exposés, en complément des mesures faites par les organismes officiels.

Objectifs scientifiques

En situation normale :
  • Permettre au public de s’approprier la mesure de la radioactivité dans le cadre d’une démarche collaborative
  • Intégrer ce système dans le cadre d’une démarche pédagogique et éducative auprès de publics spécifiques
  • Contribuer au rôle de « vigie » pour la détection de situations anormales
  • Compléter les données existantes, en particulier pour le bruit de fond radiologique dans l’environnement

  • En situation de crise :
  • Recueillir des mesures effectuées par le public sur le terrain « en temps réel »
  • Anticiper la remontée de données en masse ainsi que leur traitement, leur diffusion et leur utilisation
  • Offrir la possibilité au public de contribuer à fournir des données utiles à l’évaluation d’une situation radiologique
  • Participants

    • Des utilisateurs « individuels » : de « bouche-à-oreille » avec une démarche opportuniste (voyage, vacances, déplacement professionnel…), par intérêt/curiosité pour la mesure de la radioactivité (recherche du « point chaud », connaissance de son environnement…)
    • Des communautés d’utilisateurs variées : projets/missions avec définition d’un objectif spécifique (lycées, projets de recherche…), projets pluralistes sur des territoires spécifiques (CLIs…), projets pluralistes autour d’un thème donné : COSMIC pour la mesure
      à bord des avions et la « chasse aux éruptions solaires »…

    Capteurs

    • Un dosimètre connecté disponible en version kit à monter soi-même (développé dans le cadre du projet) ou auprès de fabricants pour des modèles sélectionnés (5 modèles du commerce compatibles)
    • Une application smartphone pour piloter le dosimètre puis transmettre les données à une base centralisée, accessible depuis le site.

    Partenaires

  • IRSN : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN)
  • IFFO-RME : Institut français des formateurs aux risques majeurs et à l’environnement
  • PLANETE SCIENCES
  • Fablab de Sorbonne Université
  • Ressources

    Référent CASPA

  • Site web
  • Présentation du projet (1ère journée de la communauté OpenRadiation)
  • Capture vidéo CASPA 2020
  • Jean-François Bottollier-Depois
    Adjoint à la direction de la Santé, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)