AirCitizen

Le projet vise à permettre au grand public de contribuer à une meilleure connaissance de la qualité de l’air ambiant aux échelles de temps et d’espace fines. AirCitizen développe et anime pour cela divers ateliers (construction de capteurs, initiation à la mesure et aux métadonnées, co-analyse, interprétation et physicalisation de données etc.). Les participants peuvent ensuite faire et partager des mesures, se structurer et reproduire si ils le souhaitent ces ateliers pour amplifier le projet.

Objectifs scientifiques

L’objectif est la mesure participative de la qualité de l’air aux échelles fines, enrichie de métadonnées contextuelles, et sa comparaison aux observations de référence et aux sorties de modèles disponibles pour améliorer la compréhension des sources de polluants et de leur dispersion dans un mileu urbain complexe. Le potentiel de ces données est très élevé mais les capteurs, les méthodes de collectes et d’analyse restent encore à être largement améliorées.

Participants

Tout public, une centaine de personnes. Kit pédagogique à destination des collégiens/lycéens en cours de développement.

Capteurs

Capteurs de qualité de l’air (particules fines, dioxyde d’azote, ozone) fixes et mobiles (avec ou sans smartphone).

Partenaires

Région IdF, Collectivités (Paris, Saint-Denis, Seine-Saint-Denis), Universités (SU, UP, Paris 3), Fablabs, Fondation Air Liquide.

Ressources

Référente CASPA

Malika Madelin
Maître de conférence à l'Université Paris-Diderot, Laboratoire de géographie PRODIG